www.unccas.org    

Le partenariat au service de la prévention :
la CNAV et l’UNCCAS signent une convention pour
une meilleure coordination de leurs actions
en direction des personnes âgées
Paris, le 1er avril 2008


La Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV) et l’Union nationale des centres communaux et intercommunaux d’action sociale (UNCCAS) ont acté à Paris une convention cadre afin de renforcer la coordination des actions de prévention de la perte d’autonomie des retraités du régime général.

Cette convention vise à mieux soutenir les retraités qui ne sont pas en situation de perte d’autonomie (relevant des GIR 5 et 6*) mais qui connaissent néanmoins des difficultés dans leur vie quotidienne en raison de leur niveau de ressources, de leur isolement social ou géographique, de leur avancée en âge, de leur état de santé ou de leurs conditions de vie. Sont concernées les personnes âgées vivant à domicile ou en structures collectives.

La convention s’articule autour de quatre priorités :

  • L’information des retraités
    Des liens croisés entre les sites internet de la CNAV, en direction des retraités et des professionnels (infoplus-seniors.fr ; lekiosquebleu.fr ; partenairesactionssociale.fr) et le site internet de l’UNCCAS (unccas.org) seront organisés.

  • Une meilleure connaissance des besoins des retraités
    Dans trois départements, une expérimentation sera mise en place pour renforcer les synergies entre les démarches d’analyse des besoins sociaux menées par les CCAS/CIAS et les schémas directeurs d’action sociale élaborés par les Caisses régionales. Les Unions départementales de CCAS-CIAS seront associées à la démarche.

  • L’amélioration et la diversification des réponses apportées aux retraités
    Les CCAS seront encouragés à participer activement aux appels à projets de l’Assurance Retraite qui ont pour ambition de contribuer à l’adaptation et à la qualité de l’offre de services pour l’aide au maintien à domicile.

  • Le développement d’une gamme de lieux de vie collectifs adaptés aux retraités socialement fragilisés
    Une étude portant sur des structures existantes (logements foyers, petites unités de vie…) sera conduite auprès de plusieurs CCAS ou CIAS gestionnaires, sur différents territoires afin de déterminer les conditions d’une pleine adéquation de l’offre aux évolutions des besoins des personnes retraitées. Un guide de bonnes pratiques destiné aux promoteurs de ces nouvelles formes de lieux de vie sera élaboré.

L’ensemble de ces actions permettra à la CNAV, aux caisses régionales et à l’UNCCAS de jouer pleinement leur rôle dans la politique de proximité et de prévention de la perte d’autonomie mais aussi de renforcement du lien social dont doit se doter notre pays au profit des personnes âgées. Ce rôle est d’autant plus nécessaire compte tenu de l’ampleur des enjeux humains, sociaux et économiques que vont générer le vieillissement de notre population et l’allongement de la durée de vie.

* Les personnes âgées en situation de perte d’autonomie (relevant des GIR 1 à 4) relèvent du champ de compétence des conseils généraux au travers de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA).


Contact UNCCAS :
Hélène-Sophie Mesnage, Tél : 03 20 28 07 55 -
Contacts CNAV :
Isabelle Le Fur -Tél : 01 55 45 53 36 - isabelle.le-fur-guilcher@cnav.fr
Violaine Leyder -Tél : 01 55 45 88 93 - violaine.leyder@cnav.fr
Virginie Rault – Tél : 01 55 45 51 34 - virginie.rault@cnav.fr

L’UNCCAS
L’UNCCAS fédère plus de 3400 centres communaux et intercommunaux d’action sociale (5 000 communes), représentant 40 millions de Français. Service public de proximité, les CCAS assurent l’instruction des demandes d’aide sociale (APA). Dans le cadre de leur mission d’information, d’accompagnement des personnes âgées et de prévention de la dépendance, les CCAS-CIAS peuvent gérer des structures d’hébergement (logements foyers - les CCAS gèrent 70% des places au niveau national - unités alzheimer, accueils de jour, petites unités de vie, etc.), des services d’aide et de maintien à domicile (téléalarme, portage de repas, SSIAD, etc.). Ils agissent contre l’isolement des personnes âgées (activités inter-générations, portage de livres à domicile, clubs d’aînés, services de transport, etc.) et mènent localement des actions d’animation et de prévention de la perte d’autonomie (ateliers mémoire, pratiques sportives, etc.). Ils ont enfin un rôle de coordination locale.

La CNAV
L’Assurance Retraite du régime général de la sécurité sociale, c’est à dire la retraite de base des salariés de l’industrie, du commerce et des services, est la plus importante par le nombre de cotisants (16,5 millions) et le nombre de bénéficiaires (11,4 millions). Ses activités principales consistent à exploiter le fichier des carrières et le fichier des états civils dit d’identification, à étudier les droits et calculer les retraites, à verser les pensions et à gérer une action sociale en faveur des retraités.
L’Assurance Retraite dispose de deux échelons, l’un national, la caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV), le second régional avec les caisses régionales d’assurance maladie (CRAM), la caisse régionale d’assurance vieillesse (CRAV) pour l’Alsace-Moselle et les caisses générales de sécurité sociale (CGSS) pour les départements d’Outre-Mer (DOM).
La CNAV oriente sa politique d’action sociale vers une politique de prévention et d’accompagnement social, plus particulièrement en faveur de certains publics qui ne sont pas en situation de perte d’autonomie mais qui connaissent des situations de fragilité et des difficultés dans leur vie quotidienne notamment en raison de leurs ressources, de leur isolement social, de leur avancée en âge, de leur état de santé ou de leurs conditions de vie.